Un suivit semble indispensable face à un cas de phobie scolaire ...

Je vous conseille donc trois solutions gratuites : le CMP, le CMPP, la MDA.

Le CMP (Centre Médico-Psychologique) : Ils accueillent les jeunes à partir de 16 ans. Ils sont gratuits avec une carte vitale et dépendent de l’inter-secteur de psychiatrie (comme pour les académies, le territoire est découpé en secteurs pour la santé mentale, se renseigner par téléphone). Ils accueillent toute personne présentant des troubles psychiques. Des prises en charge sont assurées par les psychiatres, les psychologues, les infirmiers psychiatriques. De manière générale, les CMP sont très demandés, ils nécessitent une prise de rendez-vous à l’avance car les places ne sont généralement pas libres immédiatement, il y a parfois 3 mois d’attente.


Le CMPP (Centre Médico Psycho-Pédagogique) : Ils sont ouverts en général de pour les jeunes de 3 à 20 ans. On peut s’y rendre pour des troubles de l’apprentissage scolaire et des troubles psychiques. Il en existe 470 environ en France. Dépistage des troubles, soutien éducatif, rééducation, prises en charge thérapeutiques… Les enfants et les adolescents qui présentent des troubles y sont suivis pour leur permettre de rester dans leur environnement habituel, scolaire et familial. A Paris, ces structures sont accompagnées des CAPP (Centres d’Adaptation Psycho-Pédagogique) qui remplissent les mêmes rôles.

 

La MDA (Maison Des Adolescents) : Les jeunes peuvent y aller de 12 à 25 ans. On y trouve un psychiatre, des psychologues, des infirmières, des éducateurs. Les parents y sont souvent accueillis également. Ces endroits diffèrent souvent de l’un à l’autre. Le mieux est d’appeler et de poser des questions. Les maisons des ados sont parfois accolées à un hôpital, parfois totalement indépendantes de celui-ci. Certaines permettent des séjours avec lits (une minorité). On peut y recevoir des conseils, avoir des entretiens, une prise en charge pour tout ce qui concerne la santé des jeunes (des problèmes liés à l’alimentation, aux idées noires, en passant par la rupture amoureuse ou la phobie scolaire).

 Ces informations sont tirées du site : http://www.filsantejeunes.com