Le premier jour des épreuves s'est passé sans embrouilles. Elle espère que toutes les journées à suivre vont se dérouler de la même manière.

Mais c'était de faux espoirs. Le lendemain, histoire-géographie ... Dur dur, le sujet n'était pas sont point fort. Elle fait ce qu'elle peut mais elle n'est pas fière d'elle. Elle ne se laisse pas démonter pour cela. Et le lendemain, elle y retourne. Et là, catastrophe !

L'anglais l'a complètement destabilisée. Au bout d'une heure de galère devant la copie. Elle rend sa feuille avec trois minuscules petites réponses. Elle sort alors du lycée et s'effondre devant le portail. Après une longue lutte pour se relever, elle rentre à la clinique. Elle passe alors trois heures au téléphone avec sa mère. Elle n'en peut plus. Elle frappe dans les murs, elle engueule tout le monde, elle veut tout arrêter.

Le jour suivant, elle avait oublié de mettre son réveil. Oubli "involontaire" ...

Heureusement, les infirmières sont venues la réveiller. Et elle est allée comme les autres jours à ses épreuves, qui miraculeusement se sont bien passées. Alors que c'était ses gros coefficient, elle n'a rien lâché. Elle a fait tout son possible.

 

Une semaine d'épreuve : OK !