"STOP ! Je veux aller à Chanay"

Voilà les mots qu'elle a dit à l'infirmière. Cette dernière appelle ses parents, le CPE et la prof principale : réunion de crise. Tout le monde semble d'accord avec cette solution qui semble être la plus adaptée à sa situation. Maintenant, il ne reste que le pédopsychiatre à donner son avis. RDV d'urgence à la Maison Des Adolescents. C'est OK, le dossier est rempli et envoyé.

Et voilà comment seulement un mois plus tard, elle se retrouve hospitalisée dans ce centre MGEN soin-étude. Elle essaye d'aller en cours les deux premières semaines mais c'est trop dur. Elle sort de classe en larmes. On l'envoie donc en classe passerelle dans l'espérance que son retour en classe sera possible avant la fin de l'année mais ... Échec ...

Elle finit par rentrée chez elle, quatre mois plus tard, sans jamais avoir réussi à remettre les pieds dans une salle de classe.